Les grandes confréries soufies

septembre 21, 2014 
Categorie : Actualité, Featured, Galerie, Islam, Vidéos

Les émissions ISLAM, du 07 et du 14 septembre 2014, proposées par l’association Vivre l’Islam, portaient sur les grandes confréries soufies. Le cheikh Bentounes et Faouzi Skali en étaient les invités. Ces émissions sont diffusées dans le cadre des Chemins de la Foi – Les émissions religieuses sur France 2.

1ère Partie :

2ème Partie :

Source :

Share on Facebook

Il n’y a pas d’Islam politique, il y a l’Islam et il y a la politique

février 13, 2013 
Categorie : Actualité, Ecrite, Featured, Interview, L'islam, Presse

Cheikh Bentounes était visiblement peiné par le cours des événements pris en Tunisie et en Egypte.

Rencontré lors de la célébration du premier festival du Mawlid ennabaoui, à Bruxelles (auditorium Jacques-Brel), le guide spirituel de la Tariqa alawiya, dont le centre de rayonnement est Mostaganem, a bien voulu commenter, pour nous, des faits majeurs qui se déroulent actuellement dans la région, près de chez nous, voire en nous.
Concernant l’Islam, la religion, Cheikh Bentounes ne laisse planer aucun doute sur sa conception de la religion, sa praxie de l’Islam, son entendement du message divin qui doit être spirituel et ne pas se mêler de politique au
sens actuel où l’entendent les partis et/ou groupements islamistes, djihadites ou salafistes.
«Il n’y a pas, selon notre cultivé interlocuteur, d’Islam politique… Il y a l’Islam et il y a la politique.»
Pas de mélange de genres, donc. Pour avoir fait de longs et fréquents séjours à Tombouctou, au Mali, le conservateur de la Tariqa alawiya ne comprend pas, ne peut pas comprendre qu’on puisse se réclamer du «salaf», la lignée mohammediène et pro-Mohammediène et saccager les mausolées, brûler les manuscrits, effacer la mémoire de la mémoire.
Ce fut-là, faut-il le relever, la grande œuvre des djihadistes au Mali, à Tombouctou ou ailleurs, alors que le salaf dans une vision humaniste et de progrès de l’Islam indique, exactement, le contraire.
Du moins devrait l’indiquer. Présentement, selon Cheikh Bentounes, aux musulmans de «prouver» le bien au lieu de simplement «en parler». Le bien est une posture, qui va, bien au-delà, une façon de vivre, d’être. Lors de son intervention à la clôture du festival marquant le Mawlid ennabaoui à Bruxelles, le conservateur du legs de Cheikh Alawi a mis l’accent sur plusieurs éléments de la spiritualité, de l’Islam. CheikhBentounès est, c’est certain, un
représentant d’un Islam moderne, ouvert, spirituel, bien dans sa peau, n’ayant pas besoin d’emprunter au complot, aux méandres des coups bas de la politique et de la gouvernance à tout prix. Le slogan choisi par les organisateurs du Mawssim, l’association «Ensemble pour la paix et la fraternité» — Se rassembler sans se ressembler —, convenait parfaitement au Cheikh Bentounes qui l’a dit lors de son allocution à l’auditorium JacquesBrel…
Jalel Eddine Erroumi dit un jour : «La musique est le grincement des portes du Paradis.» Un homme objecte : «Je n’aime pas le son des portes qui grincent.»
Erroumi répondit : «J’entends le son des portes qui s’ouvrent, toi tu entends celles qui se ferment.» Il en est ainsi de ce qui reste du printemps dit arabe.
Les Egyptiens et les Tunisiens voulaient l’ouverture des portes, les fréros les ont fermées sur eux.
Cheikh Bentounes a raison, mille fois raison, en proclamant à partir de Bruxelles : «Il n’y a pas d’Islam politique, il y a l’Islam et il y a la politique»…

De notre bureau de Bruxelles
Aziouz Mokhtari

Share on Facebook

Islam : une identité religieuse à l’épreuve de l’exil

janvier 24, 2013 
Categorie : Actualité, Agenda, Conférences, Featured, L'islam

« Carrefour des civilisations-Identités et spiritualités: tel est le thème de cette série de conférences qui se déroulent à l’auditorium de l’Alcazar jusqu’au mois de juin 2013.

C’est à huit conférences de septembre à juin que Marseille Espérance, en partenariat avec la bibliothèque à vocation régionale Alcazar, convie public et conférenciers sur un cycle ayant pour ­ thème « Carrefour des civilisations – identité et spiritualité ». Ouvert, en septembre, par Pierre Echinard avec « Identité marseillaise au pluriel ou au singulier? » le cycle s’est poursuivi avec entre autre « valeurs et croyances : la Méditerranée en partage » avec Alain Cabras au mois de novembre puis enchainera « mémoire et identité » avec Tzvetan Todorovet en avril pour se terminer en juin par ‘les Bouddhas naissent dans le feu » avec Eric Rommeluaere.

Depuis plus de 20 ans, Marseille Espérance, groupe­ informel réunissant autour du Maire de Marseille les responsables religieux des principales familles spirituelles présentes dans la cité phocéenne, réalise chaque année des actions (gala, calendrier, activités de réflexions sur des sujets de société….) afin de favoriser l’entente et la compréhension entre les Marseillais.

Cheikh Khaled Bentounes interviendra le 14 février sur le thème : « Islam : une identité religieuse à l’épreuve de l’exil »

Jeudi 14 février 2013
17h30 à 19h
Auditorium de la BMVR – L’ALCAZAR
BMVR – L’ALCAZAR – 58, cours Belsunce – 13001 Marseille

Entrée libre sous réserve des places disponibles

Pour plus d’informations : le site de la ville de Marseille

Share on Facebook

L’imam d’Al-Azhar ordonne à une lycéenne d’ôter son niqab

octobre 23, 2009 
Categorie : Actualité, Featured, Islam

En visite dans un lycée égyptien, le cheikh Mohamed Tantaoui, plus haute autorité de l’islam sunnite, a ordonné à une élève d’ôter son niqab. Il veut en interdire le port dans les lycées qui dépendent de la mosquée d’Al-Azhar.

Suite de l’article sur France24

Ce que dit le Coran à propos du voile

Extrait de l’interview du professeur Mahmoud Azab :

AN : Vous nous dites donc que les musulmans qui utilisent le mot « hijab » pour désigner le voile qui couvre la tête des femmes commettent un contre sens ?

MA : Oui. Ils commettent un contre sens linguistique par rapport au vocabulaire coranique. Et les femmes musulmanes …

Lire l’interview en integralité

Share on Facebook

Page suivante »