AISA ONG Internationale à l’ONU à New York 59e session de la Commission de la condition de la femme de l’ECOSOC

mars 15, 2015 
Categorie : Actualité, Featured, Rencontres

L’ouverture de la 59e session de la Commission « Statuts de la Femme » de l’ECOSOC a débuté comme prévu lundi 9 mars et va se poursuivre jusqu’au 20 mars. Sous la direction du Cheikh Khaled Bentounes, la délégation d’AISA ONG a participé à l’ouverture de la plénière à laquelle ont pris part le Secrétaire Général de l’ONU Monsieur Ban Ki Moon, ainsi que de nombreuses délégations (plus de 6000 inscrits aux activités).

AISA ONG Internationale à l'ONU

De nombreuses rencontres avec des responsables des ONG ainsi que des membres du bureau de coordination et support de l’ECOSOC ont eu lieu.

La délégation d’AISA ONG a eu le plaisir de retrouver Mme la Ministre Mounia Meslem, Ministre de la solidarité nationale de la famille et de la Condition de la femme d’Algérie. AISA ONG a assisté à sa brillante communication dans le cadre de la table ronde « Femmes et politique », ainsi que la Ministre chilienne, Mme Claudia Pascual. La délégation d’AISA ONG a pu rencontrer Monsieur l’Ambassadeur du Chili Christian Barros à qui le dossier JMVE a été remis afin d’obtenir son soutien.

De nombreuses rencontres avec des responsables des ONG ainsi que des membres du bureau de coordination et support de l’ECOSOC ont eu lieu.

La délégation d’AISA ONG a eu le plaisir de retrouver Mme la Ministre Mounia Meslem, Ministre de la solidarité nationale de la famille et de la Condition de la femme d’Algérie. AISA ONG a assisté à sa brillante communication dans le cadre de la table ronde « Femmes et politique », ainsi que la Ministre chilienne, Mme Claudia Pascual. La délégation d’AISA ONG a pu rencontrer Monsieur l’Ambassadeur du Chili Christian Barros à qui le dossier JMVE a été remis afin d’obtenir son soutien.

 

AISA ONG Internationale à l'ONU AISA ONG Internationale à l'ONU AISA ONG Internationale à l'ONU AISA ONG Internationale à l'ONU

AISA ONG Internationale à l'ONU

AISA ONG Internationale à l'ONU

AISA ONG Internationale à l'ONU

AISA ONG Internationale à l'ONU

Share on Facebook

1er Festival du Mieux Vivre Ensemble – Drancy

février 14, 2015 
Categorie : Actualité, Featured, Festival, Rencontres

Premier Festival du Mieux Vivre Ensemble organisé à Drancy (93) par AISA ONG Internationale – section Drancy.
Soyez nombreux à y participer ….

Vendredi 20 février à partir de 19h à l’Espace Culturel du Parc de Drancy.
120 rue Sadi Carnot.
RER Le Bourget puis Bus 143 arrêt Aristide Briand

Plaquette (PDF)

Premier Festival du Mieux Vivre Ensemble - AISA ONG

Plaquette (PDF)

Share on Facebook

Congres International Féminin pour une Culture de Paix

juillet 8, 2014 
Categorie : Actualité, Agenda, Communiqué, Conférences, Featured, Rencontres

Chères amies, chers amis,

Du 27 octobre au 2 novembre 2014, l’Association Internationale Soufie Alâwiyya et la Fondation Djanatu al-Arif organisent à Oran et Mostaganem (Algérie) le Congrès International Féminin pour une Culture de Paix « Parole aux femmes ». Ce congrès, une première mondiale, a pour objectif d’amorcer une réflexion sur l’importance des femmes et du féminin pour l’humanité. Cette réflexion, centrée sur la tradition musulmane vise à susciter une mutation profonde de nos sociétés où les hommes et les femmes seraient égaux et responsables. Il réunira plus de cinquante spécialistes mondiaux pour apporter leur connaissance et leur vision de la place des femmes et du féminin dans le monde et notamment le monde musulman. Des actions concrètes seront proposées pour créer les fondements d’une véritable culture de paix et favoriser l’émergence d’une société du « mieux vivre ensemble ».

Ce n’est pas un hasard si nous lançons cette nouvelle initiative. En effet, partout dans le monde, des femmes et des hommes attendent avec espoir et impatience la concrétisation de l’égalité entre les genres. Ce premier congrès mondial sur le thème du féminin, en particulier dans la culture musulmane, ambitionne de porter ce message essentiel qui doit être entendu partout parce qu’il apportera un éclairage et une vision nouvelle et concrète dans le destin de nos vies.

Les femmes ont un rôle essentiel dans l’établissement de cette culture de paix, particulièrement grâce à l’impact qu’elles ont sur l’éducation dans la société. L’égalité des hommes et des femmes est loin d’être une réalité tangible, en particulier dans certain pays musulmans. Partout dans le monde, les femmes sont encore victimes de violence, de discrimination et d’injustice. Les valeurs féminines d’amour, de paix et de coopération sont les graines qu’il faut semer pour créer le monde de demain. Sans les femmes et ces valeurs, la culture de paix ne pourrait s’établir.

Comme vous le savez, le rôle d’AISA ONG Internationale et l’impact de son message de paix et du « mieux vivre ensemble » ont été reconnus par l’Organisation des Nations Unies. Nous sommes l’un des tout premiers organismes de nature spirituelle à obtenir le statut consultatif spécial de l’ONU auprès de l’ECOSOC (Conseil Économique et Social). Cette reconnaissance est importante et nous incite à porter et promouvoir avec vigueur les valeurs universelles et spirituelles de la voie soufie Alâwiyya.

C’est avec un grand plaisir que je vous invite, à vous joindre à nous pour participer à ce Congrès et contribuer, ensemble, à sa promotion et sa réussite.

Vous pouvez dès à présent vous inscrire en ligne sur le site internet du Congrès (http://congres-international-feminin.org) et diffuser l’information autour de vous. Il vous est de plus possible de suivre, en temps réel, les principales informations y afférentes sur la page Facebook qui lui est consacrée (facebook.com/congresinternationalfeminin). N’hésitez pas à inviter les membres de vos réseaux sociaux respectifs à faire de même pour contribuer à faire de cet évènement déterminant dans notre recherche d’une humanité meilleure, un succès mondial.

Paix et fraternité
Cheikh Khaled Bentounes

 

Site : http://congres-international-feminin.org

facebook.com/congresinternationalfeminin

Share on Facebook

Les femmes musulmanes aujourd’hui entre le fait religieux et la réalité sociale

Dans le cadre de l’organisation du Congrès International Féminin-pour une culture de paix- 2014 « Parole aux Femmes », la coordination nationale des écoles associées de l’Unesco a initié en partenariat avec la Fondation méditerranéenne pour le Développement durable, Djanatu-Al-Arif, un cycle de trois séminaires d’étude. La première session a été programmée le jour de l’emblématique « Journée internationale des femmes ». Ce séminaire a été accueilli au siège de la Fondation à Mostaganem. La thématique : « Les femmes musulmanes aujourd’hui entre le fait religieux et la réalité sociale », a été mise au débat avec une trentaine de femmes et d’hommes, d’universitaires, de cadres, de médecins et de membres du comité d’organisation du Congrès International Féminin. Le débat très animé au cours des trois ateliers présentés ci-dessous a été source d’un enrichissement mutuel. Rendez-vous est pris avec enthousiasme pour les 15 et 22 mars 2014.

Atelier « Egalité Homme-Femme en Droit algérien », animé par Mme Louisa HANIFI, Docteure en Droit privé de l’Université de Perpignan et professeure à la Faculté de Droit de l’Université d’Alger Cet atelier a posé la réflexion sur la place du principe d’égalité hommes-femmes dans le système juridique algérien. En théorie, cette notion est réputée constituer un des principes fondateurs de la société algérienne moderne. Elle constitue une règle essentielle dans de nombreux domaines du droit : droit du travail, droit commercial, droit pénal, etc. Il n’en demeure pas moins qu’elle s’avère être difficilement admissible dans certains domaines, dont particulièrement celui du droit de la famille. Quels sont les efforts consentis par les institutions officielles pour réduire les disparités entre les genres dans le domaine du statut personnel ?

Atelier « La lutte contre la violence à l’égard des femmes », animé par Mme Samia Bengouia, Docteure en Droit musulman, de la Faculté des Sciences Islamiques d’Alger et Maître de Conférences en Droit de la Famille à l’Université d’Alger I, cet atelier a permis :
– d’ouvrir le débat sur les violences physiques et morales dont souffrent des milliers de femmes dans le Maghreb en général, et en Algérie en particulier.
– de découvrir les instruments juridiques mis à la disposition des personnes et de la société civile pour lutter contre ce fléau.
– d’évaluer la pertinence de la politique algérienne de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Atelier « Le Féminin et l’éducation à la citoyenneté », animé par Mme Chérine Mekideche, Maître de conférences en Psychologie à la Faculté des Sciences humaines de l’Université d’Alger II, et Chercheuse au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC – Oran).
Cet atelier a invité à méditer sur la notion d’éducation à la citoyenneté. Cette notion pédagogique vise à transmettre des valeurs de paix, du vivre-ensemble, de l’éveil à la solidarité, à l’environnement et au développement durable. Force est de constater que le principe d’éducation à l’égalité des genres et au respect mutuel entre masculin et féminin ne semble pas y occuper une place prépondérante. Ce constat est d’autant plus alarmant que l’équilibre des rapports de genres constitue le fondement de la cohésion sociale à l’heure où la construction sociale fait face à de grands bouleversements dans un monde globalisé.

 

Share on Facebook

Page suivante »